C'est nous !

S'inscrire

  • Add to Google
  • Ajouter à Mon Yahoo!
  • Add to Netvibes

TVB 2007

  • Tout va bien TV : placez le curseur sur la vidéo. Cliquez dessus pour la voir (en grand) sur Dailymotion

« La terre qui m'a vu naître est celle qui me verra partir | Accueil | Sport français : que fait la police? »

19/07/2007

Commentaires

jérôme

Charles, tu sais bien que la seule chose qui compte ce sont les MOYENS, les MOYENS et les MOYENS : des postes des postes et des postes.... le résultat et le niveau de service .. tout le monde s'en balance !!

Jérôme

L'idée d'horaires étendus dans la matinée (7-9h) et en avant-soirée (17h-20h) serait utile pour ceux qui travaillent. A étudier.

petit jardin

Oui, en effet, parlons service avant de parler de service minimum en cas de conflit, parlons des missions de service public, parlons de ce que le service public doit apporter et cessons de croire que le service minimum constitue une panacée ou une première victoire ''contre'' les syndicats et ''pour'' le service public. Là encore le mode d'échange et de dialogue entre l'état employeur et les fonctionnaires est à revoir de fond en comble, en observant au passage que la méthode qui consiste à mettre l'usager, client, citoyen au milieu est assez vaine et finalement très perverse. Si la communauté nationale ne se met pas à parler de la même chose à ce sujet, rien à espérer. Exemple de limite très évidente de la pensée gouvernementale actuelle.

HASSELMANN richard.

Pour les lecteurs de ce blog encore concernés, j'étais Vendredi soir, parmi la petite trentaine de fidéles qui ont dissout
ENERGIES DEMOCRATES.
Moment d'un trés grand interêt, car aprés la partie purement formelle, nous sommes passés a une anlyse de la situation.
Ceux que cela interesse, savent comment me contacter pour une restitution .
Sur la question du Service Minimum, nous savions de quoi nous parlions, et j'ai appris que NS avait une qualité, il rendait a CESAR......
Nous pouvons donc espérer dans la suite!Le poids du service public, n'est pas trés éloigné de la maîtrise de la dette. Cela doit dire quelquechose a certains.

HASSELMANN richard.

Juste avant de baisser le rideau, je reviens sur ce blog, car il est de qualité, objectif et un certain nombre des animateurs me connaissent.
Aprés le service minimum, surveillez bien le sort de la dette.....le Senat vient de tordre définitivement le cou au rapport PEBEREAU. un document qui doit évoquer quelques souvenirs.
Autre nouvelle, Guy CARCASSONNE, qui a repris notre belle formule de "La Mere de toutes les réformes" en parlant de la fin du cumul des mandats semble vouloir garder cette ligne au sein du Comité BALLADUR sur la réforme des institutions.Ce sera un formidable test, et certains "soldats perdus" devront soit déserter, soit changer de vareuse!
Encore une petite dernière, P SEGUIN, vient de renoncer a conduire la commission en charge d'une étude sur "La croissance".On attend le remplaçant, mais le motif est piquant:
"Le théme est a haut risque et l'institution de la rue CAMBON, n'est pas dans son coeur de métier....."
Dommage, car la croissance est lourdement pénalisée par les dérives dans l'utilisation des deniers publics et les gaspillages de tous ordres, dénonçés, à longueur de rapports par.....la Cour des Comptes!
Au fait ceux que cela interresse, peuvent faire un tour sur http://providentielle.blospot.com, nous allons avoir besoin de talents et de convictions à la rentrée.
Bonnes vacances.

Gérard

Je me souviens avoir vu il y a une dizaine d'année une étude faite par la DGAFP qui montrait que la demande d'extension de la durée d'ouverture des services publics émanait d'environ un quart des usagers
Une minorité donc, bien que non négligeable, et qui correspondait clairement aux citoyens les plus actifs (ce qui n'est évidemment pas une surprise!)

Thomas L.

"et si les services publics ouvraient tous les jours jusqu'à 19h (déjà pas évident pour quelqu'un qui bosse) ? Et si chaque semaine on mettait en place un jour d'ouverture nocturne, jusqu'à 22h? Et si les services publics étaient ouverts le samedi?"

Euh simple curiosité, tu ferais comment concretement pour:
1) baisser le nombre de fonctionnaires
2) augmenter les heures de présence de ces derniers
3) réduire la dette

Perso, il m'est arrivé de téléphoner dans des entreprises privées (Crédit a Guignol, par ex), ben y'a pas grand monde au tel apres 17h.

Charles

Si on ne remplaçait pas un fonctionnaire sur deux partant en retraite, il y aurait évidemment moyen d'augmenter leur temps de travail tout en réduisant la dette. Je vais pas faire les calculs mais vu les équivalents temps plein ainsi libéré, ça me semble tomber sous le sens.

Quant à ton assertion finale : so what? L'exigence de service du public doit évidemment être plus forte concernant les services publics : financés par la contribution commune de tous les citoyens, à leur service et en plus souvent un passage obligé.
De plus, dans le privé, il y a la concurrence qui, en principe, te permet d'avoir la qualité du SAV comme critère de choix, par exemple.
Alors que par nature, le service public est monopolistique : s'il ferme à une heure foutage de gueule, tu n'as d'autre choix que de ronger tes ongles, prendre un congé et fermer ta g.

Mon post n'était pas anti-fonctionnaires! Je pense que c'est du simple bon sens que de demander des heures d'ouvertures accessibles à tous. Le principe d'égalité devant le service public est un principe fondamental du droit bafoué tous les jours.

SlovarSebd

C'est sur qu'il est plus facile de faire de l'hystérie anti fonctionnaires plutôt que de parler des perspectives de croissance du gouvernement auquel vous adhérez !!!

On aimerait d'ailleurs vous lire aussi sur

L'avancée des clusters technologiques
La dette
Le non cumul des mandats

Mais, c'est moins porteur ...

Charles

@ SlovarSebd,

Nous n'appartenons, je n'appartiens, à aucun camp. J'ai travaillé pour Christian Blanc, je ne travaille plus pour lui. Et oui, j'ai considéré qu'entre Royal, Sarko et Bayrou, Sarko était le plus qualifié. Mais svp arrêtez avec votre rhétorique que je qualifierais volontiers de busho-sarkozienne ("gouvernement auquel vous adhérez").
J'évoque ici la question du service minimum, du service public et du temps de travail dans la fonction publique. Je suis d'ailleurs à ce jour bien déçu du contenu du "service minimum" soi-disant mis en place par ce gouvernement. Rien à voir avec de l'hystérie anti-fonctionnaires -si vous avez pris la peine de me lire. Les pays ayant mis en place un service minimum ou, pire, interdisant la grêve dans les services publics (comme l'Allemagne) auraient donc cédé à l'hystérie anti-fonctionnaires? Allons, un peu de raison, ce n'est pas parce que certains semblent avoir une "revanche" à prendre que tout propos sur l'amélioration du service rendu ou public est hystérique. Votre réaction qui refuse tout débat donne du grain à moudre à ceux qui veulent "régler leur compte" aux fonctionnaires.

Ceci n'a absolument rien à voir avec les perspectives de croissance, les clusters, le cumul des mandats ou la dette.

Je n'ai en ce moment pas beaucoup d'inspiration pour écrire, car l'action du gouvernement ne me satisfait pas. Il n'empêche que les motifs généralement invoqués par les syndicats de la fonction publique contre les projets de service minimum me hérissent le poil. Devrais-je m'interdire de le dire sous prétexte que Sarko n'en a rien à battre des clusters?!!!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Son et lumière