C'est nous !

S'inscrire

  • Add to Google
  • Ajouter à Mon Yahoo!
  • Add to Netvibes

TVB 2007

  • Tout va bien TV : placez le curseur sur la vidéo. Cliquez dessus pour la voir (en grand) sur Dailymotion

« Fallait pas l'inviter, lui non plus! | Accueil | Na zdorovie, Sarkozy! »

04/06/2007

Commentaires

petit jardin

Il a le pain mauvais !

Charles

mais quand même pas le pain raciste...
en tous cas tout doit aller mieux pour lui maintenant, il a mangé son pain noir!

Jayyy

Excellent!

Tracteur

C'est vraiment de l'incitation à la malhonnêteté

Seb

Excellent ! lol

Toréador

C'est pas très délicat, mais c'est symptômatique d'une certaine fracture sociale...

Charles

Une certaine, c'est le moins qu'on puisse dire...
Voter Sarko, une transgression.

le chafouin

Ce bonhomme a en tout cas soit beaucoup d'humour, soit très peu de jugeotte!
Il va se faire brûler sa boulangerie...;)

Raphaël

Bonjour l'ambiance !

Thaïs

ça donne encore plus envie de faire son pain soi-même !

Monsieur Raoul

du pain bénit pour ses opposants

David-David

Il a pas encore pris des pains, avec ça? hé pain, mon vieux...

hm bref...

jérôme

C'est le retour de Fernand Reynaud?

olivier

Le problème, c'est que mon boulanger ne sait pas ce qu'il veut.
Quand on l'écoute, il ne cesse de nous dire la difficulté de trouver du personnel, des apprentis notamment. Il veut aussi défendre le pain français contre la grande distribution.
Ainsi, j'ai moi-même eu la tentation de devenir boulanger. J'ai appelé 100 boulangers de la région. "Bonjour, je souhaiterais faire un apprentissage, j'ai 40 ans, et la loi Borloo permet maintenant..." etc.
Sur 100 boulangers contactés, un seul m'a reçu - il m'a même donné son accord. Lui n'était pas boulanger, et pas français non plus.
Quand je vous dis "qu'on ne change pas une société par décret"... (suivant l'expression vieille de 30 ans). Mais il est vrai que le Préfet Blanc va changer tout ça, si j'ose dire en un tour de main...

Charles

Euh, et quand on a fait campagne sur des thèmes de changement profond et qu'on est élu sur cette base, si on l'applique, c'est encore un décret?
A moins que vous ne considériez que tout doit venir "de la base" et qu'aucun changement ne peut être impulsé d'en haut...

olivier

Non, bien sûr. Je crois comme vous à une certaine force de la politique. Mais je crois aussi aux résistances, aux épaisseurs.

Ce que j'essaie de vous dire, c'est que les blocages qui expliquent votre positionnement politique ne sont pas uniquement le fait de fonctionnaires-syndiqués-votant-socialistes-pour-que-rien-ne-change.
Le blocage, il est aussi au coeur de votre électorat (autre exemple de ce genre : le proprio qui vote à droite mais ne veut louer qu'à des fonctionnaires - courant, en Province).
Il me semble que vous faites l'économie de cette réflexion ; votre volontarisme suffirait à faire tomber les citadelles. (en fait, je pourrais presque être convaincu par vous, si je sentais une forme de lucidité sur cette France de droite, entrepreneuriale, mais aussi très coincée, très porteuse des blocages sociaux qui ne sont pas arrivés tout seuls).

Charles

Apparemment, vous voyez en moi/nous des réflexions que j'ignorais...
Et puis je ne savais pas que j'avais un électorat, moi qui ai voté à gauche, au centre, écolo et à droite.
Mais puisque vous le dites.

olivier

Apparemment, ce que je voulais vous dire, c'était déjà trop.

N'entendez pas, donc.

polluxe

C'est pas donné à tout le monde d'avoir un tel pain quotidien, ça change du petit panneau traditionnel "la maison ne fait pas crédit". Au fond ce boulanger est un grand naif déçu...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Son et lumière