C'est nous !

S'inscrire

  • Add to Google
  • Ajouter à Mon Yahoo!
  • Add to Netvibes

TVB 2007

  • Tout va bien TV : placez le curseur sur la vidéo. Cliquez dessus pour la voir (en grand) sur Dailymotion

« Gênes et TOC, psychiatrie de comptoir... Ségo, facho ? | Accueil | Le banquet républicain - les artistes de droite sont de retour »

19/04/2007

Commentaires

Jules

Dans la vidéo, Sarkozy a la voix de Bayrou, c'est normal ?

Par ailleurs, intéressant ce témoignage de Blanc sur le "professionnalisme" de Sarkozy.

andre

bien rendu l'intervention de simone veil,émouvante,et ramenant à l'essentiel.Moi aussi je le vois comme le plus déterminé et capable de faire ce qu'il annonce.Jetons nous à l'eau!

emile

Les meeting c'est toujours comme ça :
les seconds couteaux s'agitent pendant une heure sur des considérations au raz des paquerettes, sur leur petite gueguerre de parti, de courant dont on se fout... mais que les militants ADORENT!!
et puis, après deux heures où tous les militants sont devenus bien rougeauds, on balance la sauce, le grand et beau discours du candidate/ candidate... et bingo tous ensemble sur la marseillaise
c'était comme ça le 14 janvier porte de versaille, à Marseille... enfin à l'UMP c'est comme ça.

Chez Bayrou, on innove : comme on a personne pour préparer la salle, on concentre tout sur le candidat et on lui fait traverser le Zenith ( à bercy peut être aussi je n'y étais pas..) bain de foule sur la musique de Kill Bill pendant 40 minutes... puis monologue...

enfin le mieux c'est Royal, où le chauffeur de salle parle mieux que la candidate... après les blagues, l'entrain, le talent oratoire de Hollande ... la douche froide annonnée de Ségolène...

en tout cas ça me fascine ce côté énorme show où même Marie Georges arrive à réunir 7000 personnes!!!!!! je me demande si ça serait pas un petit Pavillon Baltard de nouvelle star - du live à gogo!!

Charles

T'es rude avec l'UDF, ils ont de sacrés chauffeurs de salle à la pointe de la modernité. Pour innover, ils innovent. Voilà ce que ça donne quand la sono fait des siennes : http://www.dailymotion.com/relevance/search/bayrou%2Blassalle/video/x19lja_la-chorale-de-bayrou
Ah, la France du 21ème siècle !

Seb

Tout ce qui se passe en ce moment encourage Bayrou dans le chemin qu'il a tracé et encourage également les plus frileux à se jeter dans le bain avec lui.

je m'explique.

François se dit le candidat d'un système nouveau, vierge de tout, de passé, de cloisonnements, il n'a jamais mis les mains dans la merde promis !

Depuis cela, ses proches rallient Sarkozy, super, voilà donc un homme réellement anti système !

VGE et Veil au chevet de Sarkozy, grave coup de poignard, quoi de plus assassin que des octagénaires au soutien d'un candidat. Ils représentent le système dans toute sa splendeur, ce système que Bayrou veut changer.

Le réel tacle aurait été. Chirac, VGE et Veil au chevet de Bayrou, les autres auraient alors pu réellement lui poser la question de son changement ? Un changement ? avec eux ?

L'attaque aurait été tué dans l'oeuf.

Salutations

http://careagit.blogspot.com

Pascal

Très bien ton commentaire, je m'y retrouve tou t à fait

kevin

Sur le site des amis de ségolène un sms :"J'ai fait un cauchemar... tu votais Bayrou"


toujours d' actualité ou certains vont ils retourner leur veste ?

Julien Tolédano

Eh bien! Te voilà en bonne compagnie,maintenant, Charles ! Devedjian, Karoutchi, Sarkozy: que du beau monde !

Je sais que cela va être dur mais...je rêve que dimanche on vous l'enfile...C'est bien triste d'être dans ce climat irréductible o! on n'a plus a rien à se dire, on n'a juste envie d'en découdre.
C'est un peu triste à dire mais je ne sais pas si je te serrerais la main aujourd'hui: si, je le ferais évidemment parce que tu n'es que dans l'erreur politique et mû par des conceptions idéologiques fausses,uniquement réacs. Sciences Po (les promotions dans lesquelles nous nous trouvions) n'ont formé que des jeunes qui ont abouti dans le camp de la Réaction: c'est triste et glauque. Je mesure tout ce qu'il y a derrière. Aller voir Devedjian en meeting.
C'est triste !
Je te salue tout de même, sans arrières pensées, mais avec une certaine tristesse.

Charles

Tu le sais, Julien, rien d'idéologique dans mon soutien à Sarko. Ou tu devrais le savoir si tu lis mes billets à ce sujet.
D'ailleurs, c'est l'idéologie qui continue de me faire hésiter à voter pour lui dimanche...

Julien Tolédano

Si seulement cette hésitation pouvait t'amener à ne pas faire ce geste (de voter pour lui) dimanche.
Autant,je comprends ton adhésion au libéralisme,à l'idéologie de l'innovation...autant je ne me fais toujours pas à ce soutien à Sarkozy, qui me semble incompatible avec la défense des libertés.
J'ai bien changé moi aussi. Mais Sarkozy me fait objectivement vraiment peur (Ségolène, comme le dis Thomas Piketty, veut moderniser; pour travailler à la Ville de Paris, je peux te dire que des modernisateurs de la fonction publique, des finances publiques, des gens qui ont le goût du "banchmarking", il y en a à gauche...

Charles

Julien,
Ségolène veut moderniser? Alors, pourquoi n'a-t-elle, durant cette élection, rien annoncé de tangible dans ce sens?
Sur les retraites, renvoi aux partenaires sociaux et démagogie scandaleuse à propos de la réforme Fillon.
Sur la fiscalité, flou le plus total.
Sur le droit du travail, un CPE amélioré (c'est-à-dire une nouvelle niche sans réforme globale de la myriade de contrats, sans assouplissement du droit général du licenciement, sans remise en cause de la fracture profonde CDI pour les inclus/CDD et interim pour les autres) et basta.
Sur l'Université, du flou.
Sur le rôle de l'Etat dans l'économie, l'interventionnisme de grand papa (évidemment si bien placé pour savoir quels profits sont utilisés pour de l'investissement et lesquels sont redistribués...).
Sur le temps de travail : renvoi aux partenaires sociaux.
Etc. etc.
Bref : "Ségolène veut moderniser", c'est de la pure incantation, du procès d'intention. Elle n'a rien annoncé de concret en ce sens durant la campagne. Je ne donne pas ma voix à quelqu'un qui n'annonce pas, au moment fondamental de la démocratie, ce qu'il compte faire.

Au passage, l'innovation n'est pas une idéologie. Il est un fait que le nerf de la guerre économique, aujourd'hui, c'est l'innovation. Alors peut-être que vouloir participer à la compétition économique relève de l'idéologie (et encore : nous vivons dans une économie de marché, c'est un fait, et tant qu'on ne propose pas autre chose, seule la bataille des marchés procure des recettes, donc de la redistribution et de la protection sociale...), mais l'innovation, non.

Pour finir sur Royal et sa défense des libertés, quand on voit (regarde chez Koz) le traitement qu'ont subi les journalistes de TF1 et LCI par les services d'ordre du PS le soir du 2ème tour et le traitement qu'elle a réservé à ceux qui n'étaient pas de son camp (sans compter la préférence affichée à l'égard des femmes) dans la campagne...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Son et lumière