C'est nous !

S'inscrire

  • Add to Google
  • Ajouter à Mon Yahoo!
  • Add to Netvibes

TVB 2007

  • Tout va bien TV : placez le curseur sur la vidéo. Cliquez dessus pour la voir (en grand) sur Dailymotion

« Intolerable exil ! | Accueil | Colle en stock »

12/02/2007

Commentaires

WS

a propos de la couverture de TF1, ce n'était guère mieux sur France 2, ils n'ont parlé que des dépenses et des mesurettes (pour la plupart débiles) c'est-à-dire de la partie la moins interessante de son propos.

Et si le plus grand pb de la France, au delà de la gauche la plus archaique d'europe et de la droite la plus bête du monde, c'était la presse la plus paresseuse et méprisante de l'histoire? Les questions économiques, pensent nos journalistes politiques géniaux, on n'y comprend rien! et donc ces abrutis de Français ne doivent pas y comprendre grand chose non plus, autant ne pas en parler.

Charles ANDRE

WS a raison, c'est assez hallucinant, cette "couverture" journalistique. Il m'a fallu fouiller dans les moindres détails des échos, après avoir lu ton billet, pour retrouver la trace de l'autonomie des universités par exemple.
Mais bon, elle ne propose que de "renforcer l'autonomie". Nico : les universités sont déjà statutairement autonomes (ce sont des établissements publics) ; ce qui compte, c'est ce qu'on met dedans. Honnêtement, et sans aucun partisanisme, je ne l'imagine pas du tout oser prôner la sélection et des frais d'inscription. On prend les paris?

C'est comme la dette. Comme Sarko, elle dit "la dette c'est grave". Ca n'a rien d'opérationnel, ça, Nico (même si c'est déjà ça, évidemment). Vu le nombre de nouveaux droits qu'elle propose d'ouvrir, je me demande vraiment comment elle financerait autrement que par le déficit et l'emprunt toutes ses promesses. C'est pas "l'impôt Johnny", qu'elle n'a d'ailleurs pas repris dans son discours, qui financera tout ça. Même BUFFET déplore qu'il n'y ait "aucune disposition fiscale permettant d'assurer leur financement" !

Très heureux de lire qu'elle veut faire de la régionalisation un axe qui va bien au-delà de la démocratie participative. Mais je me rappelle que le PS avait ferraillé contre le simple transfert des TOS aux collectivités territoriales. J'espère donc qu'elle osera aller jusqu'à un transfert d'outils fiscaux. C'est là où l'on pourra tester la fermeté de sa volonté en la matière.
L'Etat est lourd notamment parce qu'on a dans les contrôles bien trop de fonctionnaires. Ira-t-elle jusqu'à proposer la mobilité, la suppression des corps (ou la réduction drastique de leurs nombres) ? Je ne la vois pas non plus s'engager sur le nombre de fonctionnaires. Remettra-t-elle en cause la rigidité du statut?
Donc là encore, pour moi, ce ne sont que des paroles non opérationnelles.

Mais quoi qu'il en soit, il est vrai qu'elle a utilisé certains mots intéressants, qui s'écartent de la traditionnelle vulgate socialiste.

Grabuge de Momie

D'accord avec Nico et avec les commentateurs précédents,
Je me suis fait les Echos et le rapport de DSK et si ce n'est pas parfait, ça va au moins dans le bon sens. De voir que le PS peut écrire dans son rapport "l'objectif du retour à l'équilibre budgétaire" dans la mandature est en soi une révolution.
Il n'y a pas si longtemps on nous expliquait que le déficit et la dette était des symptomes d'une politique sociale et que la gestion saine était "un-dogme-ultra-libéral". LE PS entame timidement son aggiornamento.
ENFIN !!!!!!!!!!!!!

Charles ANDRE

Allez, encore une couche, mais je dois avouer que les propositions de réformes institutionnelles du rapport BEL (dispo sur Désirs d'avenir : http://www.desirsdavenir.org/index.php?c=actualites&actu=833) sont, pour beaucoup d'entre elles, excellentes...

Attakadrac

On ne peut que se réjouir. A force, la résorption de la dette deviendra un obectif incontournable pour tous.

C'est ça, un repaire sarkozyste? Moi j'en veux bien, des sarko-facho comme ça. A ce rythme, c'est pas le saigneur des anneaux, c'est le seigneur des agneaux!

Charles ANDRE

Un truc me chiffonne : Royal n'a repris que ses positions iconoclastes qui ne contraindraient aucun de ses électeurs potentiels :
- encadrement militaire des jeunes délinquants : les mineurs n'ont pas le droit de vote ;
- la carte scolaire : elle a juste parlé d'un réaménagement, et personne n'est un défenseur jusqu'au-boutiste de la carte scolaire ;
- jurys citoyens : allez, à la limite, les élus locaux seront pas forcément fans...mais elle n'a parlé que d'incitations, dans la concertation...

En revanche, sur ce qui faisait le + débat et avait été unanimement mal perçu par une grande clientèle électorale du PS (les profs), elle a fait machine arrière : exit les 35h pour les profs, vivent les nouveaux recrutements de soutien scolaire (et on la trouve où la thune?) !

Une grande leçon de courage politique !

Nicolas Pochez

@Charles: Oui on peut toujours se dire que ça ne va pas assez loin, que les orientations ne sont pas assez concrètes... mais n'oublions pas d'où elle arrive et l'enjeu des étapes suivantes.

Comment t'y prendrais tu toi pour faire faire sa révolution sociale démocrate au PS?

petit jardin

Ce qui est interessant c'est que Ségolène Royal puisse mettre en mouvement le PS et la gauche à partir de positions réputées figés. Elle mérite qu'on la soutienne car la clé d'un renouveau assumé et positif de la France est à gauche plus qu' à droite. Question de sensibilité tout autant que d'efficacité : je préfèrerais toujours une évolution de la République menée par la gauche plutôt que par la droite parce qu'elle sera au final plus juste et plus exigeante sur le plan social et sociétal, donc plus pertinente et solide pour l'avenir. C'est précisement sur cette représentation de la dynamique de notre société que je me différencie des choix récents de C.Blanc.

Charles ANDRE

@petit jardin,
tu vois qu'ici ce n'est pas un repaire sarkozyte! On partage sensiblement les mêmes priorités...et l'un attribue plein de bons points à Bayrou, l'autre croit en Royal, d'autres encore considère que c'est Sarko qui impulsera les changements économiques qui conditionnent le reste. Donc merci, à l'avenir, de ne pas être une caricature du partisanisme que tu dénonces (ceci ne s'applique pas à ton commentaire sous ce billet, mais à d'autres).

@ Nico,
Je ne suis pas candidat à la présidence de la République et je n'ai pas 25 ans d'ancienneté en politique, à sillonner le pays et le PS. Je suis un citoyen critique.

Mais sur le point précis des 35h pour les profs, et sachant la situation de la dette française, j'aurais plutôt proposé une revalorisation des salaires et des carrières contre 35h de présence comprenant le soutien scolaire. Le temps de présence aurait d'ailleurs pu être négocié et abaissé à une trentaine d'heures.

La démarche corrélant les nouveaux droits à des devoirs est la bonne. Elle ne l'a pas appliquée ici car les profs sont en énorme majorité une clientèle électorale du PS.

Pour impulser la mue sociale-démocrate de la gauche, j'aurais commencé par diversifier son électorat longtemps avant la campagne. J'aurais développé des axes de réforme structurants, des sujets très concrets, plutôt que scandé des valeurs ou concentré mes efforts sur la promotion de ma personne et de mon image.
J'aurais plus fait bouger les lignes sur des sujets essentiels (les propositions iconoclastes de Royal sont surtout symboliques). Par exemple en osant dire qu'une sélection à l'Université servirait tout le monde. Idem avec la hausse des frais d'inscription, accompagnée d'une revalorisation des bourses.

Je trouve que le couple droits-responsabilité individuelle de Royal est bancal : l'accent mis sur la responsabilité est souvent abstrait alors que les droits qu'elle propose sont déjà assez précis...

J'écris ça sans trop réfléchir, hein.

petit jardin

Ok pour le répère mais c'est un peu le collectif du grand écart, comme dirait l'autre jusqu'ici tout ira bien. Pour revenir sur le couple droits/responsabilité : la responsabilité quand tu vis avec 600 euros, un logement bien trop petit, à peu près rien à te mettre sur le dos, la pile de CV et les vacances à la mer en guise de souvenir d'y il a 10 ans, j'y crois pas. La responsabilité ça va de pair avec le respect, la dignité, l'écoute, la partipation, l'éducation, une main tendue, une espérance raisonnable. Quand aux droits c'est des cadeaux qu'un pays se fait à lui-même, c'est des calins qui reconfortent et construisent l'avenir un peu plus au chaud. Quand on n'a pas grand chose ça compte. Helas, notre pays ne sait plus bien se débrouiller avec la misère (as-t-il su un jour ?) et éprouve des difficultés à se sentir collectivement responsable. Il y a un ardent besoin de réforme mais il se fera ''avec'' tout le monde ou se fera mal. Des fois j'ai franchement l'impression que nous revivons une période similaire aux périodes sombres du 19ème siècle où une classe se croyant éclairée et nantie croyait avoir toujours raison et méprisait l'avis ou les réticences des plus faibles. A l'époque les guerres se chargeaient de vider les faubourgs, aujourd'hui c'est plus compliqué. Aujourd'hui nos difficultés ne devraient pas être une raison pour mesurer notre générosité envers nous mêmes. Plus que jamais j'attends des politiques qu'ils prennent en compte l'utopie sociale, qu'il la confronte aux faits réels et ne se contentent pas de s'effrayer sur les grandes lignes des bilans. Nous sommes dans une période de mutation, acceptons-en toutes les dimensions et construisons avec tous les espoirs.

Vinz

Le Blog de TouvaBien est miraculeux, même Petit Jardin se met à raisonner et à argumenter au lieu de son habituelle propagande incantatoire...

carolus

Héhé le 11 février, la Vierge est apparue, nous sommes le relais des miracles...

comme quoi, ensemble tout redevient possible !

GSorel

@Vinz: "Petit Jardin se met à raisonner"? C'est tout relatif, le XIXème siècle, la lutte des classes, l'utopie sociale... son jardin ne serait-il pas trop petit?

manu

"Pourquoi notre pays serait-il le seul à ne pas faire sa révolution social-démocrate ?"
Pourquoi ? peut-être parce qu'il a vu ce que ça donnait à côté.
Peut-être parce que la "social-démocratie" de ces gens-là (qui ont honteusement récupéré un assez joli terme) n'est guère démocratique (cf le fonctionnement de l'Europe) et encore moins sociale.
Peut-être.
Allez savoir.

Nicolas Pochez

@manu: parce que chez gens-là, on ne pense pas Monsieur, on ne pense pas on prie... effectvement tout va bien...

carolus

Petite leçon de réalisme par Verel : http://verel.typepad.fr/verel/2007/02/encore_la_dette.html

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Son et lumière